HARCÈLEMENT AU TRAVAIL : Répercussions vs Solutions

Ce mois-ci nous parlons d'égalité hommes-femmes. Après notre article sur l'égalité salariale, nous allons faire un rapide focus sur une douleur quotidienne et lancinante, enfin sortie de l'ombre depuis le fameux #balancetonporc : le harcèlement au travail !

 

Pour échapper au sordide, nous ne ferons volontairement pas la distinction entre harcèlement moral et sexuel. En effet, même si d'un point de vue psychodynamique la manière dont l'un ou l'autre impacte l'intégrité psychique est très différente, nous orienterons notre propos sur ce qui nous paraît essentiel à ce jour : la prise en compte du statut de victime.

 

Car comme le dit si bien Monsieur le Président de la République Française Emmanuel MACRON, je cite : "il faut que les femmes victimes de violence entendent : « La honte n'est pas de votre côté, la victime c'est vous, l'odieux personnage c'est lui.» #MediapartLive #MacronBFMTV".

Ce qu'il aurait pu Twitter c'est un S en plus car en réalité, nous parlerons de ViolenceS, tant elles sont nombreuses et encore trop peu prises en compte. Démarrons par un état des lieux légal.

 

 

CADRE LÉGAL, MAIS ATTAQUE AU CADRE QUAND MÊME

 

Même si l'article L1152-1 du code du travail dit que : "Aucun salarié ne doit subir les agissements répétés de harcèlement moral qui ont pour objet ou pour effet une dégradation de ses conditions de travail susceptible de porter atteinte à ses droits et à sa dignité, d'altérer sa santé physique ou mentale ou de compromettre son avenir professionnel"...

 

Bien que l'Article 222-33-2 du code pénal dise que : "Le fait de harceler autrui par des propos ou comportements répétés ayant pour objet ou pour effet une dégradation des conditions de travail susceptible de porter atteinte à ses droits et à sa dignité, d'altérer sa santé physique ou mentale ou de compromettre son avenir professionnel, est puni de deux ans d'emprisonnement et de 30 000 € d'amende."...

 

...On constate que 20% des salariés Français estiment avoir été victimes d'une agression par le public et 13% victimes d'une agression par un collègue ou un supérieur hiérarchique (sources DARES).

 

Quelles sont les solutions potentielles afin de prendre en compte et de remédier à cet état de fait - un peu - désespérant ?

 

 

LES SOLUTIONS

 

L'article 4121-1 du code du travail oblige les employeurs à prendre des mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs.

 

Ces mesures comprennent :

  1. Des actions de prévention des risques professionnels ;

  2. Des actions d'information et de formation ;

  3. La mise en place d'une organisation et de moyens adaptés.

L'employeur veille à l'adaptation de ces mesures pour tenir compte du changement de contexte et tendre à l'amélioration des situations existantes.

 

Seul c'est compliqué ! Dans ce domaine, il est difficile de transformer les obligations en bonnes intentions, les bonnes intentions en actions. Par où commencer, comment, avec qui...? Et pourquoi pas avec un cabinet de Conseils en Ressources humaines ?

 

Pour vous accompagner dans votre démarche de prévention des situations de violence et de harcèlement au travail, CHASE RH propose une action globale. Celle-ci vous permettra de réduire, éradiquer et guérir les effets délétères du harcèlement.

 

 

 

CHASE RH propose des actions de formation adaptées à vos managers et vos collaborateurs. Ces actions interviennent dans 3 cadres précis :

 

 

Contre le harcèlement au travail, proposez des solutions concrètes grâce à notre expertise psychologique et à nos outils RH.

 

Pour en savoir plus, contactez-nous au 07.82.62.56.62.

N'hésitez pas à vous abonner, commenter, liker et partager sur les réseaux sociaux !

 

Belle journée.

 

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

RECRUTEMENT: Intégrer avec Intégrité

January 24, 2019

1/10
Please reload

Posts Récents