Qualité de vie OU Travail : Le jour d'après Cash investigation

 

De mes plus lointains souvenirs de salarié et de consultants indépendants, jusqu'à aujourd'hui, j'ai régulièrement entendu les employeurs m'expliquer que la gestion de carrière, la reconversion des salariés, et l'outplacement individuel étaient surtout des actions à mener par le salarié pour lui-même. Il serait naïf de croire qu'une émission de télévision (si incroyable soit-elle) changera les considérations des employeurs sur cette question de l'évolution de carrière des salariés. En revanche, c'est notre mission chez CHASE Conseil en Ressources Humaines, de changer les mentalités et d'apporter notre vision socialement responsable aux entreprises ; car prendre en compte l'évolution du salarié, c'est prévenir et solutionner un bon nombre de problèmes propres à la qualité de vie au travail.

 

Contrairement à ce que montre l’émission, beaucoup de DRH ou assimilés dans les entreprises ont conscience des mauvaises pratiques, mais n'ont pas toujours la légitimité d'orienter la politique sociale dans le sens désiré. Pour notre cabinet, la qualité de vie au travail est surtout une considération à élever par delà les normes de productivité. Car oui ! on peut rester productif en encadrant humainement les salariés.

 

Chez CHASE Conseil en Ressources Humaines, nos conseils permettent aux clients la mise en place d'une stratégie adaptée à la vie sociale et compatible avec les objectifs financiers.

 

Comment être socialement responsable, juridiquement acceptable et financièrement rentable ?

 

PRODUCTIF ou RENTABLE...C'est selon

 

Que vous recherchiez l'un ou l'autre, l'important sera avant tout de vous poser cette question :

Le travail de mes collaborateurs est il productif et/ou rentable ?

 

Car oui, il ne s'agit pas de vous poser la mauvaise question :

"mes collaborateurs sont-ils productifs et/ou rentables ?"

 

La différence entre ces 2 questions est fondamentale et conditionne la manière dont vous concevez les ressources humaines :

  • Dans le premier cas, vous êtes déjà dans une posture de changement. L'étape suivante consistera à vous poser cette question importante : "mes collaborateurs ont-ils les moyens de réaliser une travail productif". En effet, parmi les causes du burn-out, on trouve l'exigence du travail, mais aussi le manque de moyens, amenant le salarié à se sentir inutile et donc moins productif.

 

  • Dans le second cas, vous avez peut-être une vision univoque du travail, faites de respect des horaires, dans un travail assis, 8-10 heures de rang, où votre collaborateur est performant s'il rapporte des bénéfices. Dans le cas contraire, vous le remplacez par un autre que vous jugerez meilleur. Et ainsi de suite....

Maintenant, posons-nous cette question :

"Est-ce rentable pour l'entreprise de devoir remplacer ses salariés en arrêts, épuisés, démissionnaires, ou licenciés pour non atteinte des objectifs ?"

 

S'il fallait encore apporter la preuve qu'un salarié est plus productif dans un climat social apaisé, les données du OIT (Organisation Internationale du Travail : lien à consulter) sont là pour nous rappeler que le coût estimé des mauvaises pratiques en matière de santé au travail est estimé à 4% du PIB (*).

 

 

 

De plus en France, et comme nous l'a récemment évoqué l'émission CASH INVESTIGATION (lien YouTube), les licenciements pour fautes sont observés de près par le conseil des prud'hommes, qui n'hésite pas à pénaliser les abus. 

 

 

Comme le précise le code du travail, un employeur est tenu de prendre toutes les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale de ses salariés. L'employeur ne doit pas seulement diminuer le risque, mais l'empêcher (source : article L. 4121-1 du Code du travail). 

 

Reproduire un travail rébarbatif ou sans but (sauf financier), mais avec une ambiance agréable, n'est pas suffisant.

 

Penser protéger vos salariés du burn-out par le truchement d'une séance annuelle de team-building en via ferrata ou au bowling, ou acheter une console de jeu dans le couloir, c'est sous-estimer les effets néfastes du travail et ses corollaires sur le corps et l'esprit humain. Il ne viendrait à l'idée de personne de mettre un pansement sur une hémorragie...Alors ?

 

NOS CONSEILS

 

Il existe 3 leviers d'actions essentiels que vous pouvez actionner par vous même, avant de mandater un cabinet privé, qui sera chargé d'auditer vos pratiques professionnelles et votre performance : 

 

  • Vos conditions d'installations : On parlera des moyens mobiliers, matériels et immobiliers dont disposent vos collaborateurs pour faire leur travail quotidien.

  • Vos conditions d'encadrement : Il s'agit ici non seulement de connaitre les compétences, la qualification et le niveau de compétences de vos collaborateurs, mais également de vos encadrants; le cas échéant de les former à occuper leur poste.

  • Vos conditions de fonctionnement : Nous parlons à ce niveau de toutes les méthodes, indicateurs et outils permettant la définition des objectifs, l'étalonnage des performances et la mise en place de mesures correctives. Une B.U organisée est un Business Unit performante.

 

NOS SOLUTIONS

 

Notre cabinet peut vous apporter une analyse approfondie de vos pratiques managériales, mais aussi tout un arsenal de solutions stratégiques concrètes.

Comment procédons-nous ? 

En déployant notre diagnostic social approfondi, nous prenons une image instantanée de votre vie sociale et mettons en place les préconisations adaptées...pas seulement sur une partie, mais sur la globalité.

 

Par exemple, pourquoi faire appel à un cabinet de recrutement, alors que la plupart ne verront probablement pas les futurs collègues ou le manager qui encadrera le futur collaborateur. C'est pourtant ces derniers qui travailleront avec lui/elle....

 

Notre analyse s'étend sur l'ensemble des processus RH, y compris les méthodes d'intégration, afin de faciliter la venue de votre nouveau salarié, plutôt que de faire valoir une garantie en cas d'inadéquation. Toutes nos solutions viennent s'inscrire dans une logique renforçant la qualité de vie au travail, de l'embauche à la fin du contrat de travail de vos collaborateurs. 

 

LE TRAVAIL EST-IL SYNONYME DE PÉNIBILITÉ

 

S'il ne l'était pas (pénible), le code du travail ne prévoirait probablement pas la mise en place du compte prévention pénibilité, ni l'obligation pour l'employeur de protéger ses salariés des contraintes du travail.

 

Certes, vous pouvez avoir mis en place des conditions de travail respectables (ou en tant que salarié, vivre dans un environnement de travail épanouissant). Mais, ne nous méprenons pas, le travail est source de pénibilité (lien à consulter)

 

La manière dont vous allez structurer votre production, en tant que dirigeant, aura un impact plus fort, en matière de prévention, que la mise en oeuvre de conditions de travail favorables.

 

Nous parlons ici de plusieurs facteurs influant votre mode de gestion des ressources humaines.

 

  • ANTICIPER : sachez analyser le champ de compétences des salariés, leur qualification, leurs motivations, leurs besoins en matière d'évolution de carrière, leurs souhaits d'évolution de carrière (différent du besoin). Vous pourrez profiter de moments clés de la vie de votre entreprise pour bien connaitre vos salariés : recrutement, intégration, entretien annuel, formations intra....autant de rituels qui vous permettront de mesurer ""réellement" les forces et faiblesses de vos collaborateurs, sans comparer, ni standardiser. 

  • RECONNAÎTRE : Vous connaissez à présent les capacités de vos salariés. A ce stade, vous pourrez faire correspondre ces forces au niveau (que vous supposez) d'exigence du travail que vous leur demandez. Soit vous estimez qu'ils sont suffisamment équipés, soit vous les formez. Dans les deux cas, nous vous conseillons de les informer de l'augmentation significative de la charge de travail, ou des conditions. Validez bien évidemment ensemble que leur perception du travail à réaliser et la perception qu'ils ont de leurs ressources pour y faire face sont concordantes. La définition même du burn-out est celle-ci : lien à consulter

  • PRÉVENIR : rappelons-le, c'est une obligation légale pour chaque employeur de prévenir les risques professionnels (article L 4121-2 du Code du travail, qui prévoit que l'employeur doit mettre en œuvre des mesures préventives telles que : éviter les risques et les combattre à la source, adapter le travail à l’homme, en particulier en ce qui concerne les méthodes de travail, tenir compte de l’évolution de la technique…). Pour cela, vous devez mettre en place des instruments de mesure des risques professionnels et renseigner le compte personnel prévention des salariés en cas d'accident. Mais, allez plus loin ! Vous pouvez, là encore, profiter des moments clés de la vie sociale de votre entreprise pour apprécier le décalage entre vos attentes en matière de performances et les résultats obtenus par votre collaborateur. Vous pouvez demandez à votre collaborateur d'évaluer lui-même sa performance et son degré d'évolution. Toute mesure est bonne à prendre.

  • GUÉRIR : Ce terme est souvent repris par les écrits sur le sujet de l'épuisement professionnel, nous préférons parler de SOLUTION. Chez CHASE Conseil en Ressources Humaines, nous conseillons de mettre en place une solution globale et intégrant l'ensemble de vos processus RH.

 

RECRUTEMENT

Pour vous, nous recrutons, mais en accord avec vos stratégies, en respectant la dynamique du service concerné, voire de l'ensemble de votre structure.

 

Contactez-nous

 

 

FORMATION

Nous formons vos collaborateurs, managers, dirigeants, mais donnons forme également à vos projets. Nous vous donnons les outils et les moyens de former à votre tour.

 

Contactez-nous

 

 

 CONSEIL

Gestion de carrière, reclassement, évolution professionnelle, prévention des risques psychosociaux, nous mettons tous nos moyens à votre disposition. 

 

Contactez-nous

 

 

 

 

Toutes nos solutions sont à votre portée, pour que vos salariés disent : "J'aime mon travail"

 

Voilà, n'hésitez pas à commenter cet article, à vous abonner à notre blog mais surtout à partager cet article avec votre réseau.

 

A bientôt !

 

 

(* PIB = Produit Intérieur Brut, soit l'indicateur économique principal de mesure de la production économique réalisée à l’intérieur d'un pays donné )

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

RECRUTEMENT: Intégrer avec Intégrité

January 24, 2019

1/10
Please reload

Posts Récents