NOUVEAU COLLABORATEUR ? Comment faciliter l'intégration, sans désintégrer

 

Le mois de septembre est souvent l'occasion des changements sociaux (cf. la loi travail actuellement à l'étude). Dans les entreprises, la rentrée augure également l'embauche de nouveaux collaborateurs. L'intégration de collaborateurs n'est pas chose aisée, car elle introduit un changement dans vos équipes et apporte également un regard neuf, de nouvelles compétences, un nouveau visage, dans vos pratiques. Qu'il s'agisse d'une création de poste ou d'un remplacement, chaque salarié aujourd'hui est en mesure de se souvenir de son premier jour de travail dans une entreprise. Il n'existe qu'une seule et unique occasion de faire une bonne première impression, alors....examinons les différents cas de figure :

 

 

LE REMPLACEMENT

 

"Un seul être vous manque est tout est dépeuplé" (Lamartine, 1820, in L'isolement : Méditations poétiques).

Le remplacement d'un collaborateur est complexe : le précédent collaborateur a marqué durablement l'esprit de ses anciens collègues, l'intégralité du service et la vie de votre entreprise. Les travaux qu'il/elle réalisait, le temps qu'il/elle mettait, les méthodes de travail qu'il/elle employait sont des repères pour vos salariés.

 

En accueillant un nouveau collègue, ces premiers feront inconsciemment la comparaison, les premiers mois et enfermeront le nouveau venu dans un gabarit dont il devra se sortir pour marquer son nouvel environnement, de son emprunte.

 

S'il n'est pas à la hauteur, il sera mis à l'écart; s'il est trop performant, il sera jalousé...et mis à l'écart ; s'il est trop direct, s'il est trop timide, s'il est trop trop trop trop trop....il sera mis à l'écart. 

 

De nombreuses études éthologiques mettent en évidence, chez les grands primates, le besoin de construire des groupes sociaux stables. Chaque nouvelle arrivée dans un groupe social est l'occasion de guerres internes et de luttes de territoires (ressources, reproduction, espace de vie...). Il est est de même chez les humains, où les personnes organisent leurs limites et leurs espaces de travail. Avec le temps, chacun connait les limites des autres et progressivement le respect mutuel remplace la peur de l'autre.

 

Sachez donc évaluer les risques lors de l'arrivée d'un remplaçant au risque de déséquilibrer votre équipe.

 

 

LA CRÉATION DE POSTE


Vous avez connu un développement inattendu et vos besoins de main d'oeuvre ont augmenté dans l'année. Si vous avez fait appel à un cabinet de conseil en recrutement, vous avez pu bénéficier de conseils adaptés à la création du poste, facilitant d'autant l'intégration du nouveau collaborateur :

  • Définition de poste,

  • Périmètre de compétences,

  • Objectifs à atteindre,  

  • Analyse et adaptation de l'environnement de travail (besoins matériels, cadre de travail, organisation du travail...)

Mais ce n'est pas toujours le cas, alors il convient de tenir compte de certains paramètres non négligeables pour ne pas perdre en productivité en intégrant un nouvel élément.

 

Aujourd'hui, on sait qu'une des premières causes d'épuisement professionnel est le manque de clarté des tâches et des consignes. A moyen terme, un collaborateur qui ne comprend pas son poste ou ce qu'on attend clairement de lui devient progressivement inefficace. A long terme, le sentiment d'inutilité fait la place au burn-out, puis à l'arrêt de travail, et enfin au changement d'entreprise.

 

LE CHANGEMENT DE DIRECTION/MANAGEMENT

 

Parmi les indicateurs que nous utilisons dans nos diagnostics d'entreprise, les conditions d'encadrement occupent une place privilégiée. En effet, si votre entreprise fonctionnait bien il y a encore quelques mois, et que vous prévoyez l'embauche d'un manager, il est important d'être vigilant sur les méthodes employées par vos futurs managers-collaborateurs.

 

En vous référant à nos précédents articles (voir blog sur le management), vous trouverez des pistes essentielles à explorer. En connaissant les styles managériaux préférentiels du manager d'équipe, vous parviendrez à recruter et intégrer une personne correspondant aux attentes de votre entreprise.

 


COMMENT INTÉGRER AU MIEUX : QUELQUES CONSEILS

 

  • Avant de recruter, sondez vos collaborateurs en présentant votre short-list de candidats. Demandez leur un avis éclairé, en précisant que seul vous aurez le choix. Le moment venu (et avant l'arrivée du collaborateur) expliquez votre choix. Ne faites pas de cette nouvelle arrivée une surprise, pour imposez votre statut de décisionnaire final. Vos collaborateurs savent que c'est bien vous qui dirigez votre société.

  • Pot de bienvenue : La pratique du "pot de départ" est aujourd'hui un rituel de passage reconnu et pratiqué dans de nombreuses entreprises. Mais connaissez-vous le "pot de bienvenue" ? Cette mesure renforce la cohésion sociale, réduit la méfiance et instaure un climat de confiance entre les collaborateurs, qui voient que vous êtes vigilant au bien-être des salariés et que vous "veillez au grain". En présentant votre nouvelle recrue, vous l'intronisez.

  • La vraie intégration : Permettez à votre nouveau collaborateur de rencontrer tous les salariés du service en entretien individuel d'une demi-heure. On se présente dans son CV, ses atouts, sa famille, son passé professionnel. Lors de cet échange unique, on apprend à se connaitre à vitesse "grand V", mais surtout, le salarié découvre déjà des affinités avec certains de ses collègues. Il saura sur qui il peut s'appuyer ou non et cela lui sera précieux.

  • Adaptez-vous ! Lorsqu'une entreprise recrute, elle cherche souvent un modèle correspondant idéalement à la vision que le dirigeant a du poste. Mais ce n'est pas le dirigeant qui occupera ce poste ! A son arrivée après la première semaine, demandez à votre nouveau collaborateur si votre façon de travailler correspond à ses habitudes. Vous pouvez lui demander ce qui lui semblerait bon de modifier selon lui. Recrutez intelligemment c'est aussi allez chercher des compétences, des connaissances et des pratiques que vous ne possédez pas. Le recrutement peut être une véritable révolution dans votre entreprise. Ne contraignez pas vos nouveaux collaborateurs.

  • Le matériel : L'erreur fréquemment commise et de donner l'ancien PC ou un matériel reconditionné du stock au nouveau venu. Du nouveau matériel, n'est pas un cadeau ! Donnez les moyens à vos nouveaux collaborateurs de vous faire progresser. Pour cela, demandez leur s'ils disposent de tous les moyens pour bien travailler. Tous le même PC, tous les mêmes téléphones, l'égalité absolue n'est pas un atout. 

Voilà, il existe bien des façons de renforcer l'intégration des nouveaux collaborateurs. Nous pourrons évoquer prochainement le travail a mener également avec vos équipes en place.

 

Donnez-vous votre avis, partagez cet article et abonnez-vous à notre blog.

 

A bientôt.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

RECRUTEMENT: Intégrer avec Intégrité

January 24, 2019

1/10
Please reload

Posts Récents